Le niveau de stress chez les étudiants

Le niveau de stress chez les étudiants

Quel est le niveau de stress chez les étudiants ? Tout d’abord, la plupart des étudiants d’âge mûr qui étudient en vue d’obtenir une qualification professionnelle, ou qui suivent des cours pour améliorer leurs connaissances dans un domaine spécialisé le font généralement, avec un travail à temps partiel ou en dirigeant leur propre entreprise. 

le stress des étudiants

En plus la plupart des cours et des qualifications comportent des devoirs, éventuellement des examens, le tout assorti d’échéances. Et d’objectifs de qualité qui doivent être atteints. Par conséquent, l’enseignement supérieur en soi est une activité de développement personnel très utile. Mais qui peut engendrer un niveau de stress pour certains élèves.

Le stress c’est quoi ?

Quel est le niveau de stress chez les étudiants ? Qu’est-ce que le stress ? Est-il toujours dommageable ? Oui, le stress peut être très dommageable et très difficile à gérer.

Malgré l’usage abusif de ce mot par des milliers de personnes qui ne se sentent pas réellement stressées, lorsqu’une personne souffre de stress, il s’agit d’une situation dommageable et dangereuse. Par conséquent l’action est essentielle.

Qu'est-ce que le stress ?

En effet, le stress est la pression que provoque l’environnement sur nous, nous la subissons en raison de notre interaction avec ce qui nous entoure, que ce soit notre milieu de travail, nos collègues, notre famille, notre partenaire ou nos amis. Nous pouvons aussi la ressentir face aux activités auxquelles nous participons, comme les projets de travail, les activités sociales et les activités scolaires. À savoir qu’il existe un stress positif et négatif.

Premièrement, le stress positif peut nous aider à atteindre nos objectifs, à mener à bien un projet, à apporter des changements efficaces à notre vie professionnelle ou personnelle. En effet, la pression exercée par le fait de relever de nouveaux défis et d’entreprendre de nouvelles activités, et d’y réussir, peut être motivante et susciter un sentiment d’enthousiasme et d’épanouissement.

Deuxièmement, le stress négatif désigne les pressions qui s’exercent autour d’une personne. Et qui deviennent accablantes, puis potentiellement dommageables. Une fois que les pressions deviennent trop intenses, la peur d’échouer et de ne pas s’en sortir ajoute d’autres pressions. Ainsi, ce type de stress affecte les gens d’une manière négative, souvent nuisible. En effet, le stress négatif peut entraîner de la frustration, du ressentiment, de la colère, de l’inutilité. Et du désespoir, en plus de causer toute une gamme de problèmes physiques.

Le stress de l’étudiant

Quel est le niveau de stress chez les étudiants ? Pourquoi le stress affecte-t-il différentes personnes de différentes façons ? Aujourd’hui, nous avons communément admis que le stress affecte les gens de façons bien distinctes. Les pressions qui peuvent devenir trop fortes pour certaines personnes peuvent être absorbées relativement facilement par d’autres. Les raisons en sont multiples. L’une d’elles est la différence de personnalité fondamentale, où une personne voit la pression comme un défi à surmonter, tandis qu’une autre aura des doutes sur sa capacité à y faire face, et considérera la même pression comme une menace.

Le stress à l'université

Cette différence apparente s’explique par le fait que la personne la plus positive se sent mieux « formée », ou avait une expérience antérieure sur laquelle s’appuyer. Alors que la personne négative se retrouve confrontée à cette pression pour la première fois, ou en a déjà fait une mauvaise expérience. Une autre raison est sans doute la complexité de l’environnement qui entoure chaque personne. Quand la plupart des aspects de la vie d’une personne se déroulent sans heurts, la pression d’un seul événement ou d’un seul aspect de sa vie peut souvent être gérée sans difficulté. Le même événement peut être accablant pour une personne qui vit de nombreuses situations difficiles au même moment, qui la mettent déjà sous pression, ce qui est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Comment savoir si vous souffrez de stress ?

C’est parfois difficile à déterminer, mais si vous vous sentez déprimé ; que vous avez tendance à avoir des excès de colère ; à vous sentir impuissant et incapable de faire face à la situation ; à détester l’idée d’aller travailler ; que vous êtes régulièrement et sérieusement en retard par rapport aux échéances de travail ou d’études ; que vous ressentiez de la difficulté à vous concentrer ou que vous êtes constamment en conflit avec vos collègues. Mais aussi votre partenaire ; à trop manger ou trop boire ; à avoir mal à la tête ou des douleurs musculaires ou thoraciques ; des problèmes gastriques ou à perdre tout intérêt dans vos études ou vos activités sociales, qui ont suscité des inquiétudes, les risques sont élevés pour votre santé d’une part, et pour que vos collègues ou la famille expriment des préoccupations d’autre part.

 Comment savoir si vous souffrez de stress ?

Si c’est le cas, il y a de fortes chances que vous ayez aussi d’autres problèmes, car les effets négatifs du stress peuvent provoquer des problèmes physiques et mentaux, si celui-ci n’est pas traité.

Quel est le niveau de stress chez les étudiants ? Gestion du stress de l’étudiant

Que puis-je faire pour gérer mon stress ? Le stress peut être reconnu et géré efficacement. La clé est de reconnaître nos propres signes de stress, puis de choisir quelques techniques appropriées pour gérer ce stress, et enfin, d’utiliser ces techniques de façon constante. Une caractéristique commune de ceux qui gèrent le stress avec succès et de façon positive est qu’ils considèrent tous le stress, les pressions et la complexité comme un aspect de leur vie qu’il faut gérer, et qu’ils prennent des mesures défensives si les pressions atteignent un niveau déraisonnable.

Quel est le niveau de stress chez les étudiants ? Gestion du stress de l'étudiant

Connaître le niveau de stress chez les étudiants ? Si vous souffrez de stress, agissez !  Maintenant !  N’attendez pas un instant de plus pour agir.

Conseils antistress pour l’étudiant

Voici des conseils surprenants pour mieux gérer votre stress d’étudiant. Ils ne sont pas classés par ordre de priorité. Mais offerts à titre de suggestions qui peuvent vous aider à éviter que le stress ne nuise à votre vie.

Antistress sur le plan mental

  • Reconnaissez d’abord que le stress peut vous affecter ou pourrait vous affecter à l’avenir.
  • Parlez à quelqu’un en qui vous avez vraiment confiance, face à face ou par téléphone, par lettre ou même par courriel.
  • Prenez une chose à la fois si possible ; sinon, ne prenez pas trop de choses en même temps.
  • Essayez d’éviter les conflits inutiles au travail, à la maison et dans la société.
Antistress sur le plan mental

Anti stress sur le plan physique

  • Prenez le temps de faire des activités, avec vos amis et votre famille.
  • Faites de l’exercice régulièrement, cela aide à gérer et prévenir le stress, ayez une alimentation équilibrée autant que possible, dormez suffisamment, cela vous aidera à rester frais et dispos, et vous donnera également plus d’énergie pendant la journée.
  • Évitez l’automédication avec la nicotine, l’alcool, le café ou les tranquillisants.
  • Essayez de faire quelque chose pour les autres collègues, vos amis, votre famille, votre partenaire.
  • Développez un passe-temps ou un intérêt comme contrepoids aux pressions stressantes.
  • Ne laissez pas les obligations professionnelles ou familiales devenir une dépendance, ne vous sentez pas coupable de prendre du temps pour vous, vous aussi êtes important !
Le stress de l'étudiant

Pensez à vous

  • Ne retardez pas vos moments de détente. Utilisez quotidiennement une technique de relaxation pour réduire votre stress, prenez une pause lorsque vous vous sentez fatigué, n’ayez pas peur de dire « non ». Vous ne serez pas plus respecté si vous dites « oui », et que cela entraîne ensuite des erreurs.
  • Déléguez des responsabilités et/ou des tâches lorsque c’est possible et approprié. Apprenez à mieux gérer votre temps, vous avez besoin d’un système qui fonctionne pour vous et non contre vous, planifiez à l’avance votre charge de travail et vos activités sociales pour éviter une trop grande pression.
  • Élaborez un plan d’action pour vous attaquer aux causes de votre stress : celui-ci ne provient généralement pas d’un problème unique et important, décomposez-le en petits problèmes et abordez-les individuellement.
  • Fixez des objectifs ; la plupart des causes de stress sont complexes et ne peuvent être éliminées immédiatement. Accepter que vous ne pouviez changer certaines choses et acceptez-les, ou changez de direction pour les éviter. Quand vous réussissez à effectuer des changements positifs, même les plus petits vous récompensent, soyez satisfait de vos réalisations. Et restez réaliste sur l’atteinte de la perfection, car aucun de nous ne sera jamais parfait.
Prendre du temps pour soi

Le stress de l’étudiant provoqué par les études et un job

Un stress léger et gérable nous aide à respecter nos délais, à arriver à l’heure à nos rendez-vous ; de se souvenir des dates importantes ; à régler les détails de dernière minute sur un projet qui doit être réalisé le lendemain ; à donner le meilleur de nous-mêmes et à produire un vrai travail de haute qualité. Ce n’est généralement pas ce stress qui nous fait devenir « angoissés » et souffrir.  Parfois, trop de stress mineurs s’accumulent pour provoquer un niveau malsain de stress. Ce qui, individuellement, serait gérable, se combine pour devenir ingérable et stressant. Par exemple, de plus en plus d’activités de travail se chevauchant, avec des délais imminents. Et des objectifs de qualité élevés, jusqu’au point où il est impossible pour l’individu seul de gérer tout cela.

Le stress de l'étudiant provoqué par les études et un job

Par ailleurs, à d’autres moments, malheureusement, nous vivrons des événements qui, en eux-mêmes, entraîneront une élévation exceptionnelle des niveaux de stress comme la perte d’un être cher, la perte d’un emploi ou la fin d’une relation.  L’ajout d’un programme d’études à l’ensemble des pressions qui affectent les professionnels d’âge mûr qui travaillent peut élever le niveau de stress à un niveau très élevé, voire potentiellement dommageable.  Il est alors essentiel d’être conscient des dangers du stress négatif et de savoir comment le gérer. C’est l’une des nombreuses compétences dont ont besoin les personnes qui veulent réussir leur développement personnel et professionnel.

Le stress chez les jeunes salariés

Au fur et à mesure que les exigences des professionnels augmentent, notamment en terme de performance sur le lieu de travail, ils doivent faire preuve d’une activité de développement personnel continu et doivent trouver un équilibre entre les exigences de la vie familiale et sociale. Alors, selon Passionzen la clé du succès est de reconnaître que le stress peut devenir un ennemi dangereux, d’apprendre à le connaître. Et de trouver des moyens de le gérer efficacement. Enfin en prenant des mesures préventives, en utilisant certaines des techniques reconnues de gestion du stress, il peut généralement être géré avec succès.

Laisser un commentaire